21-04-07

Gedicht (3)

L'heure exacte

A Valentine Hugo.

L'heure exacte marque la rage
Aux dents de singe
Vingt-quatre couchera de soleil
Sur un horizon ridicule
Vingt-quatre couchers de province
Aux joues exquises
Ont fini de délibérer

Et mille lieues de fuite à débrider
Rayon maigre innocent
Et la spirale de lanières qui s'écroule
Au seuil des plaies au seuil du baume

Mal funèbre mal d'encre
Caché par des doigts purs
La glaise de l'automne alourdit le feuillage
Le cheval arrivé ne dépassera pas
La corde pour se pendre
L'horloge enfarinée dit l'heure du départ
Mais elle est arrêtée.

- 1937 -

(Paul Eluard)


23:50 Gepost door Bart in Paul Eluard | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.